Tisserand de la compréhension du devenir
Conférencier, expert et auteur

Billets

Courbe de carrière et rémunération

Article de Marc Halévy-van Keymeulen (25/10/2004). Classiquement, la carrière d'un cadre commence (courbe en bleu) en se basant sur l'expertise technique acquise au cours des études, assortie d'une lente progression vers plus de responsabilités. Mais cette courbe aux allures exponentielles vient à buter sur l'hyperbole rouge qui marque, pour chaque individu, le produit [Technique x Management] qu'il est capable d'assumer (au-delà, le principe de Peter jouera à plein).

Emeutes

Ce que nous disent les émeutes et les émeutiers des banlieues, à nos portes ? Que la fin d'un monde est proche. Que l'État est en faillite et en impuissance. Que notre modèle social est un échec total.

politique-n'est-qu'intendance

La Nations Unies viennent de décerner, pour la quatrième année consécutive le premier prix du "développement humain" à la Norvège. La Wallonie sort son plan de relance économique. Coïncidence ?

Norvege

La Nations Unies viennent de décerner, pour la quatrième année consécutive le premier prix du "développement humain" à la Norvège. La Wallonie sort son plan de relance économique. Coïncidence ?

Chine-Inde

Vu d'ici, le géant chinois nous tétanise. Il ne faut pas ! L'éclatement de la Chine est annoncé : 10 ans au plus. Par contre, il y a l'Inde. Elle dispose d'autres moyens, d'autres structures, d'autres horizons. Beaucoup se trompent complètement de débat, aveuglés par le simplisme ambiant : 'pays industrialisés' versus 'pays émergents'. Erreur et aveuglement ! La véritable opposition est ailleurs qui prépare une autre guerre : l'autre guerre des mondes.

Terrorisme et démocratie

Le monde change radicalement, irréversiblement, sans trop de bruit, sans trop de spectacle. Le monde devient autre. Et en laissera des millions sur le quai … Le monde dans lequel nous croyons toujours vivre, n'est déjà plus … et c'est tant mieux. De temps à autre, du sang gicle pour nous rappeler que nos conforts confortables et nos sécurités sécuritaires ne sont que des leurres, des narcotiques, des hypnoses collectives. De temps en temps, alors, le cri de ceux qui hurlent depuis des décennies perce parfois, faiblement, le mur des chansonnettes lénifiantes … Mais : "Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu'une forêt qui pousse."

On nous dit que la Gauche ...

On nous dit que la gauche en général, et les socialismes, en particulier, représentent l'opinion et la défense des "travailleurs", c'est-à-dire des petites gens, des ouvriers. Rien n'est plus faux. Le "petit peuple", que l'on s'obstine à dire "de gauche", vote de plus en plus massivement à l'extrême droite. Le petit peuple n'a jamais rien eu à faire des "idéaux" de gauche : la seule chose qui l'intéresse, c'est d'augmenter toujours plus son pouvoir d'achat et sa sécurité. Tout le reste ne lui est que mots vides et vains. "Panem et circenses" lui parle plus que justice sociale ou défense des droits de l'homme. Le peuple est populiste, pas socialiste.

Le vrai débat

Repenser, en somme, le "vivre ensemble" dans un monde où les valeurs d'hier ne peuvent plus avoir cours tant elles sont usées et obsolètes.

Idéologie vs Intelligence

Il faut beaucoup de sagesse, d'intelligence et de conscience pour arriver à assumer ce qui est contraire aux penchants primaires. La majorité n'a pas et n'aura jamais cette sagesse, cette intelligence et cette conscience. Nos démocraties devront donc se résigner à abandonner l'illusoire idéal égalitaire et à instaurer un permis de voter comme elles ont instauré un permis de bâtir, un permis de conduire et un permis de pèche. La bêtise et l'ignorance ont été longtemps des excuses ; elles sont devenues un fléau et un crime.

Qu'est-ce qu'une idéologie?

A la suite de la "Généalogie de la Morale" de Nietzsche, il faudrait penser et écrire une "Généalogie des Idéologies" : elles s'enchaînent et se répondent et se transforment en des alternances et des combinatoires infinies depuis le code d'Hammourabi jusqu'à Greenpeace. Mais au cœur intime de toutes les idéologies, il y a la même obsession : réduire le monde, tout le monde, le monde entier, à un modèle unique, simple, efficace, convainquant.

Du principe d'égalité

De quelle égalité parle-t-on, lorsqu'on dit que tous les hommes sont égaux ? Parle-t-on de l'égalité comme réalité ou de l'égalité comme idéal ?

Démocratie égalitaire ou équitable ?

"Il y a quelque chose de pourri au Royaume du Danemark" clamait l'Hamlet de Shakespeare. Il y a quelque chose de déglingué au Royaume des Démocraties pourrait-on reprendre en écho. La démocratie égalitaire est un modèle simple qui convient bien aux sociétés simples. Vers le milieu des années '70, nos sociétés ont franchi un seuil de complexité. Les solutions simples y sont devenues simplistes, donc inefficientes, réductrices et déconnectées de la réalité.

Le Yi-King

Le Yi-King ("Classique des mutations") est le plus vieil ouvrage chinois connu. Il était à l'origine, la recension des pratiques d'interprétation oraculaire des craquelures lues sur les carapaces ventrales de tortue après traitement au feu.

Lecture ésotérique et initiatique de la "Théogonie" d'Hésiode

La théogonie (genèse des dieux) d'Hésiode est en fait une cosmogonie (genèse ou origine du cosmos, de l'univers, du réel) exprimée sous forme mythique (du grec mythos : récit, fable). Tout récit, toute fable sont métaphore, image, structure imaginaire porteuses de l'indicible, porteuse de ces réponses improbables aux questions qui ne peuvent recevoir de réponses raisonnables. D'où viennent les dieux, c'est-à-dire les forces qui animent (anima en latin signifie "âme" comme psyché en grec) le monde et l'âme humaine ? Quelle est l'origine du Tout ? etc/

Qayn

Qayn, le sédentaire cultivateur, est éprouvé par YHWH : son offrande n'est guère appréciée. L'homme est face à son orgueil.

Franc-maçonnerie : racines et avenir

L'histoire et surtout les racines de la Franc-Maçonnerie. Et pour l'avenir ? Si elle ne prend pas ce virage avec courage et volonté, la Franc-Maçonnerie est condamnée à devenir un fossile plus ou moins vivant, enfermé dans une sociosphère pourrissante au service d'une humanité ayant raté son destin.

L'arbre des sephirot

L'arbre divin va du Ciel à la Terre. Arbre descendant. De Kétèr, la couronne, à Malkhout, le royaume. De la royauté au royaume. Du désir et du potentiel au plaisir et au réel.

Le tripode culturel

Toutes les traditions spirituelles (et aussi intellectuelles ou politiques ou économiques, d'ailleurs) ont un tripode en commun : il y a le pôle mystique (visionnaire), il y a le pôle dogmatique (totalitaire) et il y a le pôle éthique (humanitaire).

Rupture des trois pouvoirs

Toute société humaine stable, depuis l'aube des temps, repose sur la conjonction harmonieuse de trois pouvoirs complémentaires mais résolument distincts : le pouvoir économique (la Richesse) qui engendre la prospérité contre la misère et l'indigence, le pouvoir politique (la Loi) qui garantit la paix contre l'injustice et la barbarie et le pouvoir noétique (la Connaissance) qui génère du sens contre l'ignorance et l'arrogance. Les marchands et artisans, les guerriers et chevaliers, et les sages et prêtres de toutes les civilisations, de toutes les époques s'y retrouvent.

Régulation économique et politique

Tout système, quelles qu'en soient la nature ou la finalité, ne survit et ne prospère qu'en s'appuyant sur des processus de régulation (au sens cybernétique et non au sens juridique) qui lui permettent de conserver sa cohérence et sa santé globales malgré les pressions et impacts de son environnement.

Quelles résistances au changement?

La révolution noétique est en marche. La société de la connaissance arrive. Le paradigme humain mute. Ira-t-il au bout de lui-même, ou les forces de résistances et d'inerties triompheront-elles ? Toute la question de l'avenir humain sur Terre est dans la réponse à cette question.

Quelle université pour demain?

Il paraît clair que l'éducation (au sens large anglo-saxon qui englobe tous les enseignements de tous niveaux et toutes les formations de tous types) est la priorité majeure dès aujourd'hui. Il y a urgence tant l'impasse est criante.