Tisserand de la compréhension du devenir
Conférencier, expert et auteur

Billets

Contre le socialo-gauchisme !

La différence essentielle à faire entre la liberté et le caprice, entre la liberté et le fantasme, entre la liberté et la réalité, se défait. La cause profonde de cette défaite est triple. D'abord, il y a la perte de lien avec la réalité naturelle du fait de la sociopathie urbaine. Ensuite, il y a le culte grandissant du moi omnipotent tout droit venu de l'existentialisme gauchiste. Enfin, il y a l'incapacité de mettre l'homme au service de ce qui le dépasse.

Vae victis !

Stop ! ça suffit ! Les minorités sont minoritaires ; tant pis pour elles car la loi de la majorité est la seule qui vaille. C'est cela la démocratie.

Sur le malthusianisme . Lettre ouverte à Pascal Bruckner

Dans son édition du 28 mars 2019, Le Point a édité un article de Pascal Bruckner intitulé "Contre les prophètes de la fin du monde". J'ai beaucoup d'estime pour Pascal Bruckner lorsqu'il parle de ce qu'il connaît si bien : l'Islam. J'en ai beaucoup moins lorsqu'il met son nom au service de discours nourris de démagogies simplistes et d'ignorances crasses.

L'Essentiel

C'est entendu, parce que c'est plus facile ou plus rapide ou plus "normal" ou plus ludique, la majorité des humains court de façon effrénée derrière le superflu et néglige l'essentiel.

Se libérer des servitudes volontaires

Si l'on parle de "lâcher-prise", c'est qu'il y a prise. Qu'est-ce donc qui nous prend ? La réponse est claire et ancienne, mais si peu entendue : ce qui nous prend et nous emprisonne, ce sont nos esclavages à nos idoles, ce sont nos "servitudes volontaires" (cfr. Etienne de la Boétie).

Effondrements paradigmatiques et institutionnels

Le "contrat" politique entre les institutions de pouvoir (dont la mission est de pérenniser le paradigme qui les a fait émerger) et les communautés de vie (la "société" civile et l'économie réelle) porte sur l'équilibre entre flux montants (impôts et prestations) et flux descendants (paix et services).

Démocratie directe

Etes-vous favorables à la mise en place d’une démocratie directe en France? Soutenez-vous le principe du référendum d’initiative populaire ? Quelle(s) mesure(s) principale(s) envisagez-vous pour réformer nos institutions politiques ?

Quelques réflexions à propos des "Gilets Jaunes"

Les "Gilets Jaunes" ne représentent quasi rien : des phantasmes révolutionnaristes, des revendications incohérentes, une ignorance crasse de la réalité du monde et de l'économie, … et, surtout, un amoncellement de ressentiments et de nostalgies tous aussi stériles les uns que les autres …