Tisserand de la compréhension du devenir
Conférencier, expert et auteur

Le pouvoir du récit (factuel)

Le récit commence avec l’histoire même de l’humanité. L’Homme a de tous temps éprouvé le besoin de donner un sens à sa présence au monde, à son expérience du temps et de l’espace. Le récit est une réponse à son angoisse existentielle, née d’une double prise de conscience : la Vie infinie face à son ‘moi’ fini. « Le récit est un chemin volontaire, une marche vers les étoiles », comme dit le professeur Dumortier (Ulg) ; l’illusion de l’infini par rapport à notre propre finitude. Il est présent dans le mythe, la légende, la fable, le conte, la nouvelle, l’épopée, l’histoire, la tragédie, le drame, la comédie, le tableau peint, etc. Il est innombrable, il est comme la vie. L’entreprise l’utilise à foison, se moquant de la bonne ou mauvaise littérature. Il est supporté par le langage articulé, oral ou écrit, par l’image fixe ou mobile, par le geste ou par un harmonieux mélange.

application/msword Recit-Factuel(article25-05-06).doc — 37 KB