Tisserand de la compréhension du devenir
Conférencier, expert et auteur

Gérer la complexité: appliquer les approches systémiques

Comprendre le processus de complexification et les limites de la méthode cartésienne (fin d'un paradigme). Application de la systémique (vision organique et holistique): vingt-trois pistes d'évolution des pratiques désormais nécessaires.
  • Quand 17/01/2006 de 09:30 à 17:30 (Europe/Brussels / UTC100)
  • Ou "Jardins du Luxembourg",route de Liège 2, 5300 Thon-Samson
  • Nom du contact
  • Téléphone du contact 0032-497.34.49.49
  • Participants Ceux et celles qui veulent vraiment accomplir leur vie, leur projet, leur entreprise, et se mettre à la distance nécessaire pour mieux voir la réalité.
  • Ajouter l'événement au calendrier iCal

« Nous approchons d'une frontière soit pour nous y briser,
soit pour faire demi-tour, soit pour la franchir»
[Edgar Morin]

Le nombre des événements, des interactions, des intervenants, des décisions croissent exponentiellement. Notre monde vit un saut radical de complexité. Et la science des systèmes complexes nous a démontré que les méthodes analytiques cartésiennes, que notre vision mécaniste et déterministe du monde sont désormais inadéquates. Le monde de demain ne pourra  plus être managé sous les modes procéduriers et hiérarchiques. Puisque le tout est bien plus que la somme de ses parties, de nouveaux outils, résolument systémiques et holistiques, doivent être mis en place.

Objectifs :  

  • Comprendre pourquoi le monde est durablement et irréversiblement de plus en plus complexe.
  • Utiliser la complexité comme un alliée et ne pas la subir comme une menace.
  • Passer d’une vision analytique et mécanique à une vision holistique et organique.
  • Redessiner méthodiquement votre pratique avec des outils de mutation permettant de faire du tout quelque chose de bien plus riche et efficient que la somme de ses parties.
  • Faire évoluer vos modèles et pratiques vers de nouvelles structures de travail et de vie.

Idées forces :

  • Le monde connaît un saut de complexité irréversible.
  • Les méthodes cartésiennes classiques deviennent inopérantes parce qu'analytiques, c'est-à-dire inadéquates lorsque les interactions importent plus que les composants.
  • Tout projet doit être géré comme un tout organique et non plus comme une mécanique horlogère.
  • L’accomplissement d’un projet, personnel ou collectif, devient un métier, un art d'intégration et de mobilisation bien plus que de pouvoir ou de directives.

Plan de contenu :

  • Repères conceptuels et terminologiques des sciences des systèmes complexes : systèmes, holisme, néguentropie, téléologie, complexité.
  • Grands principes de base de la dynamique des systèmes complexes et vision organique et holistique du monde.
  • La complexification des mondes économiques, sociétaux et politiques.
  • Impact de cette complexification sur les pratiques quotidiennes.
  • Grille de lecture : 23 pistes d'évolution des pratiques quotidiennes face à la réalité vécue.

Méthodologie

  •  Pédagogie : intervention illustrée de nombreux cas concrets ; discussions ouvertes mais structurées ; études de cas des participants, jeux de rôles et mises en situation ; travaux d’équipes.
  • Supports : présentation powerpoint, syllabus pour les participants.

Animation : Marc Halévy

Budget : 400 euros htva (formation, repas et pause-café, frais divers et documentation) pour inscription par séminaire (voir les conditions préférentielles pour le cycle complet des trois séminaires et trois forums).

Bulletin d’inscription à renvoyer.